Acheter un portable d’occasion, bonne ou mauvaise idée ?

Alors que je prépare un article qui s’intitulera sans doute « sélection de portables pour la rentrée », je me suis indéniablement rendu compte que les laptop d’entrée de gamme souffraient de graves problèmes. Avant de rentrer dans le détail, je dois d’abord vous raconter une autre histoire …

 

 

L’ascension vers le marché de l’occasion

Fin 2010, mes cours ou plus précisément mon DUT a débuté depuis plusieurs mois. Plus les semaines passes, plus je ressens le besoin d’avoir un laptop (officiellement pour mieux suivre la classe). Noël passé et ayant un peu d’argent en poche, je me mets sérieusement à chercher un ordinateur. Mes critères sont simples : 12″ de diagonale, léger et au moins 4h d’autonomie. J’enfile mon chapeau et j’arpente avec difficulté la jungle pendant plusieurs jours. Il fallit débroussailler tant d’offres mais j’ai enfin repéré un potentiel ordinateur. C’était un netbook Asus de 12.1″, aux alentours de 350€ si mes souvenirs sont bons. Cool mais trop chers au goût de mon père pour l’utilisation que j’allais en faire … Ma réaction : « j’vais devoir me taper un netbook de 10 pouces même pas capable d’afficher une page web, youhou ». Heureusement, le futur allait en décider autrement.

portable années 90

Vint à mon secours un broker (destokpc pour ne rien vous cacher) qui comme son titre l’indique, reconditionne du matériel. A ce moment là, mon esprit plein d’aprioris (occasion = produits issus du tiers monde) ne m’encourageaient guère à poursuivre. Mais contraint de trouver un ordinateur moins cher et ne voulant pas me retrouver avec un netbook à peine plus puissant que mon smartphone, je me suis dirigé vers le fameux broker.

Quelle fut la surprise ! Bien que les portables avaient pour la plupart 3 ans dans les pattes, c’étaient de bonnes machines et même excellentes le jour de leur sortie. Et oui car les portables récupérés étant du matériel pro, ce sont facilement des ordinateurs à 1000-1500€. C’est ainsi que quelques jours plus tard, j’ai récupéré un IBM Thinkpad X60s, pour 220€ avec les frais de ports. C’est bien simple, au même prix j’aurais eu un netbook de 10″ muni d’un processeur mono-cœur. Cependant, j’avais là un ultrabook de 12″ muni d’un dual-core et capable de tenir 4h. Mes aprioris avaient disparu.

Prendriez vous un ordinateur à 30€ ?

Quelques mois plus tard, je parcourais le site destokpc pour prendre connaissance des offres du moment et je suis tombé sur les inoubliables Wyse, ces clients légers à 30€ dont j’ai tant parlé. D’ailleurs, deux lecteurs du blog m’en avaient commandé l’été dernier et furent comblés.

Été 2012

ordinateur portable

C’est au tour de ma sœur de chercher un ordinateur portable sauf que là je n’hésite pas une seconde. Je fonce chez le broker pour localiser la meilleure offre et au bout de quelques minutes, un ultrabook Dell retient mon attention. Ca sera le modèle Dell D420 pour la modique somme de 200€ avec les frais de ports. Dire qu’il coutait 5 fois ce prix à sa sortie … Rendez vous compte ? Un CPU dual-core, 2Go de ram, un écran de 12.1″ mat et d’une définition de 1280×800 pixels pour 200€. Un matériel similaire neuf aurait couté deux fois plus cher. Normal c’est neuf … mais comme j’ai déjà pu l’expliquer, un ordinateur ça ne vieillit pas ! A part la batterie qu’il faudra surement changer dans un voire deux ans (comptons 60€), l’affaire est en or.

Je peux fournir par mail la liste des ordinateurs de Destokpc à ceux que ça pourrait arranger. Le but n’étant pas de me faire l’argent en revendant 1 ou 2 laptop …

 

Illustration de l’article par ghindo

Commentaires

  1. Par Hugobros3

    Répondre

  2. Par Cyril

    Répondre

  3. Par qwerty

    Répondre

  4. Par moi

    Répondre

  5. Par moi

    Répondre

    • Par Nicolas

      Répondre

  6. Répondre

    • Par Nicolas

      Répondre

  7. Par diana

    Répondre

    • Par Nicolas

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.