Aux ARM citoyens !

C’est une impression ou je mentionne CPC près d’un article sur deux ? Ben oui, je vous entends râler : « nico tu nous glisses des messages subliminaux dans chaque billet, y’en a marre ». Donc c’est grave docteur ? Brève explication…

Comme vous le savez, j’ai eu l’occasion de contacter le rédacteur en chef de Canard PC Hardware il y a plusieurs mois de cela et lui proposer mon dossier sur la pénurie des disques durs. Creusé, restructuré et corrigé, l’article est ainsi paru dans le précédent numéro me valant une première approche du monde papier. Une expérience hors du commun qu’on pourrait résumer à l’indescriptible rencontre entre un humain et un extraterrestre tout droit sorti de Mars Attacks.

En réalité c’est comme le web, mais en plus chiant : limitation en terme de caractères amenant parfois à se restreindre ou passer 2h pour gonfler un texte, vérification des illustrations afin d’éviter une impression en forme de trou noir pixelisé, difficulté à éditer un article (news de dernière minute, corrections, etc) dès que celui-ci part en maquettage…

Du Titan à tous les coins de rue

Je l’avais précisé lors du billet annonçant la parution du dossier sur les HDD chez CPC, en tant que pigiste, le boulot était rémunéré. Alors connivence ? Suis-je à la charge du magazine depuis lors ? A vous de vous fonder votre propre avis.

Comme on dit, lorsqu’on a rien à se reprocher on n’aborde même pas le sujet, mais c’est plus fort que moi. Je croque en plein dedans par bonne conscience et dans un souci de transparence.

Avant même d’oser imaginer une possible collaboration avec une revue issue de la presse papier, je lisais déjà occasionnellement Canard PC et j’éprouvais déjà une certaine reconnaissance envers leur travail. Citez donc une source d’informations aussi franche et directe que CPC dans le domaine de l’informatique. Qui aurait les couilles pour critiquer ouvertement (et non sans preuve) un constructeur d’alimentation dont les produits comportaient des dangers pour l’utilisateur : Heden powa bien sûr… D’ailleurs, cet avertissement quelque peu virulent leur a valu un détour en justice.

Petit SLI de GTX Titan watercoolé - 1300€ l'unité.

Petit SLI de GTX Titan watercoolé – un SMIC à l’unité.

Pendant ce temps, chez leur confrère ça ose à peine foutre la moyenne sur la note d’un produit sous peur de se fâcher avec monsieur le constructeur. On les voit donc mal sortir un papier soupçonnant d’éventuelles magouilles, style les résultats financiers explosifs de Seagate et WD suite aux inondations thaïlandaises. Par contre quand il s’agit de tester la dernière GTX 780, tout le monde s’empresse de poster un review de l’engin ! C’est ce qu’on appelle du journalisme.

Pour un tas de raisons Canard PC dispose d’un statut plus indépendant que ses confrères et peut se permettre un ton plus délibéré. Pour autant, l’objectif n’est pas de s’attirer des emmerdes en pointant du doigt tous les détails. Certains éléments ne sont pas abordés ou seulement survolés.
Mais ce ton libertaire peut également engendrer des vices. Représentant – sans doutes magazine et web confondus – la rédaction la plus raffermie voire influente dans le domaine du hardware, Doc TB le rédacteur en chef, ne rate pas une occasion pour tacler ses collègues du web et vanter les mérites du format papier.

J’me prostitue et toi tu fais comment ?

Concrètement, mes rapports avec CPC s’arrêtent là. Je propose un papier, c’est pris ou pas pris et basta. Le fait d’avoir pu me rapprocher de l’univers de la presse m’a ouvert les yeux sur d’innombrables pratiques, des méthodes de travail particulières et je comprends désormais mieux les rouages de cette petite industrie (dans le hardware je parle).

A l’heure où la blogosphère cherche désespérément des méthodes de monétisation, si des individus vendaient leurs écrits, fructifiant ainsi leurs efforts, n’y aurait-il pas un business model envisageable ? Entre cette alternative ou placarder son site de publicités, implorer les lecteurs de désactiver ad-block, d’en arriver à toute forme de publi-rédactionnel (billets invités, contenu publicitaire explicite ou non, liens dans les articles, bons plans, etc) et au final considérer tout visiteurs comme un client, personnellement le choix est vite fait.

ARM : participe à l’économie d’énergie depuis 1985

CPCHW17

Tout ce long baratin pour enfin attaquer le cœur du billet. Pour la seconde fois, j’ai l’honneur de vous annoncer une participation avec CPC Hardware. Le dernier mag’ est déjà disponible depuis la semaine dernière dans les kiosques.

Serait-ce une approche subtile visant à vous endoctriner et vous pousser à la consommation ? Bien évidemment. Déjà parce que je perçois un pourcentage sur chaque vente (je suis tombé sur un trèfle à quatre feuilles avant-hier), et surtout pour que vous découvriez l’article francophone le plus complet au sujet d’ARM. Ben ouai, j’aurais déjà fait un copier-coller sur Horyax sans même mentionner la source si un pecnot s’était déjà sérieusement intéressé aux micro-processeurs les plus répandus du marché.

Je ne cacherai pas que cette seconde expérience a été plus délicate. Il est clair que je ne maîtrise pas encore les rudiments du métier et j’ai éprouvé quelques difficultés à retranscrire la masse d’informations techniques récoltées au travers de mes recherches. Le rédac’ chef a bien rattrapé la chose…

5.90€ pour consulter 6 pages à propos de ARM ça fait un peu light, mais heureusement il y a de quoi se rincer l’œil avec le reste. Mentionnons en outre l’article sur les cartes mères : leur choix a t-il un impact ? Débourser plus de 100€, utile ? Décryptage des dizaines de soi-disant technologies mises en avant par les constructeurs… Voici le résumé du numéro 17.

 

Spoil : prochainement sur le blog, du graphène et un spécial bullshit marketing.

Commentaires

  1. Par SohKa

    Répondre

    • Par Nicolas

      Répondre

  2. Par Leon

    Répondre

    • Par Nicolas

      Répondre

      • Par Leon

      • Par Nicolas

  3. Par JibZ

    Répondre

  4. Par Anonyme

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.