Distributeur d’octets : un marché qui rapporte gros

Les rapports financiers de fin d’année 2012 de Seagate et Western Digital sont tombés il y a trois semaines tout juste. Dans la continuation de mon enquête sur la hausse des prix des disques durs suite aux inondations, la parution de ces chiffres étaient l’occasion de faire le point sur la situation.
Ce qui est intéressant c’est de comparer les résultats actuels et ceux précédents la crise. Je ne m’attarderais pas de nouveau sur les trimestres aux allures disproportionnées qui ont poursuivi les inondations. Si vous débarquez en plein feuilleton, je me permets de vous situer le contexte grâce à ce dossier.

Western Digital

Allons droit au but. Juste avant la catastrophe, WD enregistrait un chiffre d’affaire de 2.3 milliards, des bénéfices nets de 146 millions et 51 millions de disques durs vendus. Fin 2012, le géant atteint respectivement 3.8 milliards de CA, 355 millions de bénéfices et 59 millions d’unités écoulées. Pas la peine de se précipiter, voyons ce qu’annonce son concurrent.

Seagate

Brièvement et toujours dans l’ordre, cela donne 2.3 milliards de CA contre 3.7 milliards actuellement, 93 millions de bénéfices pour 492 millions aujourd’hui et 9 millions de disques durs supplémentaires fin 2012. Tout en dollar bien sûr.

Ok, doit-on blâmer une compagnie qui progresse ? Dans l’absolu non, mais dans la mesure ou celle-ci profite d’un événement (tragique) pour soi-disant justifier une hausse des prix et donc gonfler son CA, c’est déjà plus difficile à gober. Disons le une dernière fois pour toute, c’est un fait, les deux constructeurs de HDD n’ont pas souffert de la catastrophe. Affirmer le contraire avec un aperçu du cours de la bourse serait un peu effronté.
Le graphique ci-dessous recouvre la période fin d’année 2010 jusqu’à aujourd’hui et la ligne rouge, vous l’aurez compris, marque les inondations.

seagate-bourse

Ça pique docteur

Insistons sur le tarif des disques durs qui n’est toujours pas revenu à la normale. Augmenter rapidement les prix ils savent faire, mais lorsqu’il est question de baisser, la courbe prend l’allure d’un pauvre escargot.


évolution-prix-hdd

Ce disque Caviar Black de 1To est très représentatif de la différence de prix qu’on peut observer dans le commerce, soit 20% à 30% de plus qu’auparavant. Nous sommes loin des 150€ pour le modèle de 1To que nous avons pu avoir en plein pic, mais les circonstances, le recul et les résultats financiers des deux géants, justifient mal l’écart encore présent.

J’ai beau complimenter les deux américains, ce n’est pas pour autant qu’il faut omettre certains constructeurs de SSD aux méthodes marketings très discutables… Chacun son tour.

 

Rapports financies de WD & Seagate.

Commentaires

  1. Par BibiSky51

    Répondre

  2. Par Nyutag

    Répondre

    • Par Nyutag

      Répondre

      • Par Nicolas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.