Horyax en Amérique Latine

On se promet souvent de se lever de sa chaise et d’aller tabasser le voisin si son chien aboie une fois de plus, comme on se promet toujours qu’une meilleure souris permettrait enfin d’enchainer les 360° no-scope, ou comme je me promets de terminer ce nouvel article avant de pouvoir passer au petit coin.

L’été passé, je m’étais ainsi juré de partir en voyage et voici que l’interlude se termine déjà. Ouais ouais ça sonne court comme explication pour quelqu’un qui attend depuis euh, avril 2015 un nouveau billet, mais voilà n’en parlons plus.

Pendant près de 11 semaines j’ai donc parcouru le Pérou, la Bolivie et le Chili à vélo. Solitaire et accompagné de mon équipement de camping, j’ai bivouaqué dans les Andes pour y découvrir une culture tout à fait inconnue à mes yeux. Chaque soir, je sortais mon journal de bord pour y retranscrire les évènements de la journée et aujourd’hui, je souhaite partager cette expérience et la vision du monde qui m’a été offerte.

Pedaling Through the Sky

 

Extrait du journal de bord, 11 octobre 2016

La brume matinale n’était pas prête de se dissiper. Le compteur accroché au guidon affichait seulement un petit 6h30, je venais de parcourir quelques kilomètres entourés par l’océan à peine visible sur ma droite et de l’autre côté, la cordillère des Andes se dressant au loin. Depuis mon départ je ne cessais d’observer ces montagnes avec une appréhension n’ayant d’égale que ma fascination.
J’arrivais alors au bas d’une dune, tandis que ma vitesse diminuait, une forme de couleur sombre se dessinait sur le bas côté à plusieurs dizaines de mètres en avant de moi. A chaque seconde la scène se détaillait davantage. Je pouvais maintenant distinguer une silhouette étendue dans le sable et plus je m’en approchais, moins j’en croyais mes yeux. Immobile, bandeau sur le visage, je reconnaissais soudainement les yeux d’une femme…

 

Le reste des aventures sur enroutelibre.fr !

 

A propos de Horyax rien n’est encore perdu; un message intercepté par les rebelles annoncerait le retour du messie, à moins qu’il s’agisse du dernier jeu Kellogg’s tombé entre de mauvaises mains.

Commentaire

  1. Par Anonyme

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.