Intel back to the future

Accrochez vous. Après Ivy Bridge, actuel fer de lance des Bleus, l’architecture Haswell (ou prononcé Ass well) prendra place à partir de mars 2013, puis Broadwell en 2014. Jusque là c’est simple, Intel continue sur son rythme d’une nouvelle architecture par année. Là où ça devient plus folklorique, c’est que Broadwell signera la fin du format LGA, autrement dit, des processeurs amovibles. J’ai eu du mal à avaler l’info les premières minutes mais quelques lignes plus bas, le WTF était officiel : Intel va tuer le PC.

 

Précurseur du Personnal Computer et de l’architecture x86, Intel se tire une balle dans le pied. Il va utiliser le format BGA en soudant directement sur la carte mère ses processeurs. Rendez-vous compte de l’idiotie ?! Et Clubic ose écrire ça : « il pourrait incarner une révolution, non seulement pour le marché du processeur, mais aussi pour le marché de l’ordinateur tout entier. » Broadwell une révolution ? C’est quoi cette blague ? C’est une monumentale régression oui ! Terminé les upgrade de matériel, terminé le choix des composants et adieu les machines qu’on bidouille pendant 10 ans.

« Bon les gars, j’ai eu une idée incroyable hier soir durant l’apéro… si on soudait nos processeurs directement sur la carte mère ? Puis comme ça, les chieurs d’overclockeurs devront tout changer s’ils crament le proc’. »

Place à obsolescence programmée !

Nous serons contraint d’acheter tel processeur avec telle carte mère; les configurations atypiques et 100% adaptées à des usages particuliers c’est du passé… rentrez dans les normes ou crevez. Gros avantage également, en cas de panne, on jette tout. « La pollution ou le gaspillage, du moment qu’on remplit les caisses, on s’en fout ».

Les Bleus ont de la suite dans les idées car ils comptent pousser le concept encore plus loin. Je cite « Intel ne veut pas simplement qu’on remplace processeur et carte mère simultanément, il veut qu’on renouvèle nos ordinateurs entiers, avec le soutien des fabricants d’ordinateurs naturellement ».

On y croit tous. Intel veut surtout empocher un max de fric, s’approprier les constructeurs et créer des machines à sa marque. C’est ce qui va arriver au final. Au revoir la concurrence, soit vous marchez avec moi parce que je suis le vendeur numéro 1, au quel cas vous aurez votre place dans les rayons, soit vous dégagez.

Parlez d’avantages dans ce contexte semble très délicat mais il pourrait-y en avoir un. Grâce à une production mieux maitrisée, quasi de A à Z… et des bundles bien spécifiques, le prix global des machines pourrait descendre. J’insiste sur le « pourrait » car il est plus probable que Intel et ses partenaires dont on aura tordu la main pour certains, se feront surtout plus de marge. Nous, le client final, on se fera joliment plumé.

« Le PC est mort, y’a un port usb d’HS donc faut tout racheter m’sieur »

Peu après la parution de la news sur Clubic, un représentant de Intel France a tenu à préciser la chose suivante : « Intel reste résolu à soutenir un marché du PC constitué de multiples segments, dont le traditionnel PC de bureau. Nous continuerons à innover sur chacun de ces marchés. »

Ça sent pas le rattrapage de dernière minute… surtout qu’une autre source (initiateur de la news), insiste en ajoutant : « deux constructeurs ont confirmé à SemiAccurate que Broadwell serait uniquement compatible BGA ».

Ça vous laisse un an pour monter votre dernier vrai PC. Tranquille !

Commentaires

  1. Par guzz

    Répondre

  2. Par Frank

    Répondre

  3. Par Karagheuz

    Répondre

  4. Par Nicolas

    Répondre

  5. Par BibiSky51

    Répondre

  6. Par Nicolas

    Répondre

  7. Par Nicolas

    Répondre

  8. Par Karagheuz

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.