Le clavier …

PCWorld, 10h02. Tranquillement assis à mon bureau, je réalise mes missions quotidiennes. À 40cm sur ma droite, il y a cette machine de guerre qui me sert en autre de PC. Je m’apprête à redémarrer l’ordinateur en question pour essayer un nouveau live usb Voyager.

14 secondes plus tard, je contemple pour la 114e fois le logo Asus du démarrage. Je suis prêt à bombarder le clavier … la touche Suppr se met à rugir. Je n’attends qu’une chose, pouvoir me glisser au niveau du Bios ou plus précisément de l’UEFI pour sélectionner la clé usb bootable.

Je lance une rafale de pressions sur la touche Suppr; bizarre, rien ne ce passe. J’enfonce à nouveau celle-ci. Toujours rien. Un reboot réglera peut-être le problème ? Crtl Alt + Delete … rien ? WTF comme on dit. Bon, passons à la manière forte, j’attrape un tournevis et je reset manuellement. Admirons à nouveau le fatidique cycle : logo Asus, charabia informatique, touche Suppr, Bios rien. Je répète la manipulation deux trois fois. Pris de désarroi, nos actions ne sont pas toujours d’une grande logique.

Je constate que rien n’évolue. Aucun signe de vie une fois arrivé à l’écran pre-bios. Le système semble complétement gelé. Le doute s’installe. Ai-je pu casser cette incroyable machine ? Ce joujou d’au moins 700€ qu’on m’a prêté pour le travail ? Sueurs froides. Je décide d’enlever la pile pour faire un « clear CMOS ». 10 minutes plus tard, je relance l’ordinateur … la situation n’a pas changé.

cabes

Je ne cacherais pas un léger coup de stress sur le moment. J’appelle mon tuteur et lui explique le souci. Nous entamons quelques tests : barrette de ram, prises sata, bref coup d’œil sur l’ensemble de la carte mère, ne sait-on jamais. Rien n’est convaincant. Je propose alors à mon tuteur de lire le manuel pour voir si on peut faire un vrai « clear CMOS » avec les cavaliers.

Je récupère le guide tandis qu’un collègue arrive à la rescousse. Il me demande de démarrer la machine une nouvelle fois. Nous contemplons le même spectacle que précédemment. Soudain, il suggère : « faudrait connecter un clavier din ou usb » et non sans fil comme l’actuel. Il applique immédiatement son propre conseil, re-démarre et rétorque quelques secondes plus tard « le voilà ton Bios ! ». Mon clavier sans fil n’avait plus de pile …

Dire qu’en théorie je savais que sans clavier, le Bios pouvait faire des siennes mais à un aucun moment, je n’ai pensé que ça pouvait venir de là. La carte mère ne dispose pas de haut parleur, avec, elle aurait sans doute fait quelques bips qui m’auraient mis sur la bonne piste. Faut un minimum d’excuses …

Je n’ai jamais apprécié les claviers et souris sans fil, une raison de plus pour rester avec mes câbles.

Commentaires

  1. Par qwerty

    Répondre

  2. Par guzz

    Répondre

  3. Par Nicolas Fritz

    Répondre

  4. Par Thibaut

    Répondre

  5. Par Buzut

    Répondre

  6. Par Nicolas

    Répondre

  7. Par KRAFT

    Répondre

  8. Par loic

    Répondre

  9. Par BibiSky51

    Répondre

  10. Par Flomoto

    Répondre

  11. Par Nicolas

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.