Nettoyage de placard

En fouillant dans mes tiroirs je suis retombé sur un antique processeur, pas si vieux que ça, mais à des années lumières des CPU actuels. Je vous représente le grandiose, l’étonnant et révolutionnaire Pentium III.

Nous sommes en 1999, l’émission Les Minikeums bas encore son plein sur France 3, la première Nvidia GeForce fait son apparition, Star Wars : la menace fantôme débarque en salle, l’Europe entame le passage à l’euro et le Pentium 3 sort des usines.

Plusieurs versions du Pentium 3 ont vu le jour entre 1999 et 2003 et sous deux sockets différents. Je n’étais qu’un enfant à l’époque et à vrai dire, j’étais plus intéressé par les cartes Pokemon que l’informatique. En remettant la main sur ce processeur qui a accompagné un de mes ordinateurs étant petit, je vous propose de (re)découvrir et d’étudier cette petite bête. Attrapons d’abord l’appareil photo pour immortaliser la star (cliquez pour zoomer) :

intel-p3

A première vue, il est difficile d’identifier quel modèle de Pentium III il s’agit. Une petite recherche sur le web avec la référence indique que nous avons affaire à une puce de seconde génération, précisément la révision 550E cadencée à 550MHz. Du lourd. Notre objet à la pointe de la technologie a été gravée en 180 nanomètre, embarque 28 millions de transistors et mesure un peu moins de 5cm de coté. Pour situer la chose, aujourd’hui les derniers procédés permettent d’atteindre une précision de 22nm et d’intégrer jusqu’à 1,4 milliard de transistors sur un core i7 3770K par exemple.
Doté d’un TDP de 14.5W, nous sommes encore loin de certains processeurs qui consommeront quelques années plus tard pas loin de 100W…

intel-p3_2

« Et au centre de la vallée, découvrez de magnifiques condensateurs couleur argent… »

Comment je le mentionnais, le Pentium 3 a été décliné sous deux sockets différents : au format slot, il s’agissait d’une cartouche qu’on insérait à la manière d’une carte PCI, puis sous la forme plus classique d’une puce rectangulaire. Ce dernier repose sur le socket 370, en référence aux 370 connecteurs dorés présents sur le CPU.

Les deux formats énoncés ci-dessus désignent le packaging du processeur. Il existe en effet plusieurs types d’assemblage impliquant des contraintes technologiques et des coûts de production différents. Dans le jargon, le format slot se nomme ainsi le S.E.C.C (Single-Edged Contact Cartridge). Il intégre sur une carte le CPU et le cache qui sont dissociés, permettant ainsi de tester les deux parties séparément et de réduire les coûts de fabrication. Bien que le format slot se montrait aussi performant que les modèles « classiques », il a totalement disparu du marché. On peut imaginer qu’avec le temps, le coût de production s’est progressivement aligné avec le reste des packaging, mais c’est surtout la forme de l’objet qui a dû s’avérer contraignante. sous forme de carte, la taille du radiateur était très limitée. Cela ne posait sans doute pas de problème pour des processeurs avec 10W de TDP, mais lorsque les modèles à 40W, 50W… 80W ont fait leur apparition, il fallait obligatoirement un ventilateur.

celeron

Revenons à notre Pentium 3 et à son packaging délicatement nommé FC-PGA (Flip Chip-Pin Grid Array). Cette fois-ci, nous avons un support à base de céramique sur lequel on a simplement soudé le « die » (le petit morceau de semi-conducteur) d’un coté et de l’autre les connecteurs.

Aujourd’hui, le format le plus répandu dans le domaine du PC est le FC-PGA2. Ce n’est ni plus ni moins qu’une évolution du packaging précédent avec un mini radiateur directement intégré sur la puce comme ce Céléron à droite.

Que de progrès. Après 14 ans nous pouvons désormais atteindre des fréquences jusqu’ici réservées aux divinités elles-mêmes. 7HGz dans ta face, 12 cœurs, 1000€ le processeur, du bon quoi ! Un jour un vieil ami m’a dit : dévoiler

Et vous, qu’est ce qui traine dans vos placards ?

 

Illustration de l’article via couturecakery.net

Commentaires

  1. Par dokho

    Répondre

  2. Par Karagheuz

    Répondre

  3. Par Nicolas

    Répondre

    • Par BibiSky51

      Répondre

  4. Par Pazns

    Répondre

  5. Par Nicolas

    Répondre

  6. Par BibiSky51

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.