On vous a bien entubé (conclusion + PDF)

Inondations et disques durs : on vous a bien entubé – partie 8

Notre périple touche à sa fin. N’y allons pas par quatre chemins et disons les choses clairement : l’industrie a totalement profité des inondations en Thaïlande. Tandis que le pays était sous les eaux, que des centaines de personnes ont perdu la vie, les constructeurs eux, criaient au loup. Qu’on fait les moutons ? Ils se sont réfugiés en plein dans leurs gueules. Western Digital et Seagate n’ont aucun mérite dans cette histoire. Près de neuf disques sur dix provient de leurs usines, ils fixent les tarifs comme bon leur semble et détournent les chiffres à leur avantage. Les étalages sont encore scindés selon le nom des anciens constructeurs, les prix et les caractéristiques techniques ne différent aucunement d’un modèle à l’autre. La concurrence est quasiment inexistante. Pire encore, en seulement quelques semaines, on a réussi à nous faire gober que la production mondiale de disques durs était compromise. Pendant ce temps-là, on enregistrait 1100% de bénéfices et on vendait plus de disques que jamais.

Aujourd’hui, nombreux consommateurs, habitués à ces nouveaux tarifs, n’y voient que du feu et ne peuvent retracer les événements ni apporter un quelconque jugement. Puis de toute manière, qu’attendez-vous ? Vous voulez stocker vos données ? Achetez, c’est tel prix.

 

(n’hésitez pas à zoomer, l’effet foutage de gueule est garanti)

bourse

Sur votre gauche, un aperçu du cours de la bourse chez Seagate de ces deux dernières années. On discerne nettement une soudaine progression, au hasard au mois d’octobre 2011 (ligne rouge), alors que les inondations frappaient les usines du constructeur. A droite, le cours de la bourse de Western Digital avec cette fois-ci, un zoom sur l’explosion des actions durant les trois mois qui ont suivi le début de la catastrophe.

merci-inondations-signature

 


 


 

C’est l’heure des bisous

Et voilà chers lecteurs, il aura fallu 8 articles pour mettre en lumière cet entubage massif… En passant du fonctionnement basique d’un HDD, à sa conception, puis à l’historique des constructeurs, la localisation des usines des deux géants et l’excitante partie chiffre, nous en sommes ici.

Quand j’ai débuté la collecte d’informations sur mon fichier odt, j’ai rassemblé une tonne de liens, des tas de données et des illustrations à ne plus savoir quoi en faire. Je me suis pris pour un détective privé le temps de quelques semaines et je n’ai pas compté mes heures. D’ailleurs cela pose un problème car il est n’est pas envisageable de consacrer autant de temps, même de manière ponctuelle. Ne comptez pas sur les sites spécialisés pour publier ce genre d’articles, ce n’est ni intéressant (vaut mieux discuter du dernier i7) et trop risqué vis à vis de leurs partenaires. Je ne parle même pas du coté objectif. Soit on dit les choses clairement et le public adhère ou non, sinon on assiste à un ramassis de dépêches AFP, à base de copié/collé.

Retour sur l’écriture du dossier qui n’était pas toujours très encourageante. Entre les moments où on a carrément l’impression de stagner puis les interminables relectures, il faut parfois trouver la motivation. Mais je vous rassure, j’ai pris un malin plaisir à élaborer cette suite d’articles. C’est vrai, on apprend tellement de choses, autant sur les disques eux-même, qu’en géographie, en histoire des constructeurs, etc… Mais c’est également une aventure très palpitante. Lorsqu’on vous annonce que les têtes de lecture ne peuvent plus être produites dans telle usine de Thaïlande, mais que vous découvrez qu’une autre usine en Malaisie assure la majorité de la fabrication et pour terminer en beauté, que le constructeur enregistre un CA record… C’est juste magique à quel point on nous prend pour des pigeons et j’ai adoré cet enchainement de faits-résultats-preuves… J’ai l’impression d’avoir un accompli quelque chose de utile et suffisamment construit pour oser le publier.

Place au PDF, soigneusement mis en page et qui sera plus agréable à lire que le format web. Téléchargez, faites tourner, complétez, envoyez le par mail à Seagate et WD, bref…

(clic, clic sur l’image !)

couverture-dossier

Je vous dis à très bientôt. D’ici là, joyeux Noël et profitez bien de vos joujoux certifiés marketing bullshit :P.


Menu :

Commentaires

  1. Par qwerty

    Répondre

    • Par qwerty

      Répondre

  2. Par Clement

    Répondre

  3. Par Masterbox

    Répondre

  4. Par Nicolas

    Répondre

  5. Par coreight

    Répondre

  6. Par cémoi

    Répondre

  7. Par BenM

    Répondre

  8. Répondre

  9. Par adr

    Répondre

    • Par Nicolas

      Répondre

  10. Par Anon

    Répondre

  11. Par Gourmet

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.