On vous a menti

Ce n’est pas une révélation mais une constatation. Le marché de l’informatique, de l’électronique ou de la technologie en général est très fleurissant, voir trop. Du premier micro-processeur d’intel, le 4004 lancé en 1969, nous sommes passé au pentium en 1993 cadencé à 60MHz pour arriver aujourd’hui au octo-core i7 à 3.46Ghz. Cependant, une question se pose. L’évolution est-elle réellement nécessaire ?





L’evolution

Je m’explique, pour ce, je me suis basé sur l’étude réalisée par l’équipe de hardware.fr qui a comparé 168 processeurs. Le moins puissant selon les benchmarks est le pentium D 805 et à l’inverse, le plus performant est l’intel i7 980. Près de six années séparent ces deux processeurs. Compte rendu, on observe un gain de 700% en terme de performance entre ces deux derniers.

Coté besoins, et c’est ce qui nous intéresse le plus, ils ont certainement évolué mais pas d’une façon similaire à l’hardware. Les pentium, celeron ou core duo voir athlon équipent majoritairement les machines publiques encore de nos jours. C’est pour dire que malgrè la sortie des quad ou octo core, peu de pc en sont munis. D’autres chiffres intéressants, fournis par Steam (client de jeux vidéos pour PC et Mac), indiquent que la moitié des « gamers » sont dotés d’un processeur dual core. A savoir que c’est une communauté « avisée » et précise, le « gaming » en particulier; cela démontre que même les plus concernés dans la course aux performances tournent encore sur des processeurs de 2,3 ou 4 années. Imaginez le grand public à présent…

Revenons aux besoins. Je disais que ceux-ci n’avaient pas autant évolués et j’en suis certain en fait. Sauf utilisations précises, 90% des gens vérifient leurs mails, naviguent sur internet et regardent des films. Dans l’optique de cette utilisation, l’application qui nécessite le plus de performance est le système d’opération. Le dernier à la mode est malheureusement Windows 7. Très sûr, pas de virus, blablabla…, il s’avère qu’il demande beaucoup de ressources. C’est normal diront les informaticiens, c’est l’évolution comprenez ! Euh ? moi ça me dérange d’entendre ça. Si je compare Ubuntu par exemple (ou Fedora ou OpenSuse, tout ce qui est doté d’interfaces « évoluées »), la différence en terme de besoin matériel est flagrante. Je passe du simple au double. Sans rentrer dans les détails, il faut admettre qu’il y a un souci. Soit les ingénieurs de chez Microsoft sont deux fois plus mauvais que les bénévoles de Gnu/Linux, soit ils ont fait exprès. Grande question…

D’autre part, la consommation matérielle des programmes n’a que très peu évolué (toujours pour 90% des gens). Le navigateur requiert sensiblement la même chose, les lecteurs de musique aussi, les traitements de texte par contre, si on parle de la suite Microsoft Office, je ne pense pas qu’elle se soit améliorée de ce point de vu (mais il y a une explication). On peut même apercevoir des améliorations au niveau de la gestion des ressources exploitées: exemple mozilla vs chrome.

En résumé si dès le départ on demande deux fois plus de ressources, donc un matériel deux fois plus performant, il est normal de devoir s’équiper en conséquence. Le problème, comme je le disais, est que la population ne se pose pas cette question. On leur dit, c’est plus performant, cela demande plus de puissance, prenez un dual core, OK, point final.

Puis en fin de compte le processeur est loin d’être autant de fois plus performant que son nombre de cœurs. Au mieux, cela représente 50% de plus. Du dual core au Quad core, nous ne sommes pas passé à un processeur deux fois plus performant, je vous rassure. Bien sûr c’est seulement applicable à des processeurs de même génération.




Explications

Mais pourquoi ? C’est simple, le marché doit évoluer ou au contraire s’effondrer. Unique possibilité, proposer du nouveau matériel le plus fréquemment possible. Le constructeur X, contacte l’assembleur Y, il lui dit : « voilà, nous on fabrique ça pour les trois mois à venir, vous en prenez combien ? » Y n’a pas le choix, c’est ça ou rien. Ensuite faut bien donner une raison au client d’acheter les nouveautés… Et c’est là que vient l’informaticien ou le vendeur avec ces arguments « bling bling ».
Donc l’industrie du logiciel fonctionne de la même manière. Si Microsoft proposait un système complet, plus fiable, plus économique, etc… rien n’irait. Tous les éditeurs de logiciels existent car Windows est fait ainsi. On propose un système qui va mal et peu complet donc l’utilisateur est obligé de s’équiper puis d’acheter. Alors maintenant, si on reprend les constatations faites ci-dessus, à savoir une augmentation du besoin en ressources, la raison est surement celle-ci.




Solutions

Il ne faut pas tomber dans le piège, je me répète mais une bonne analyse de ses besoins réels permet d’éviter un achat non adapté et trop couteux. Bien souvent, le client change son matériel car celui-ci est défectueux (principal cas des ordinateurs portables) soit car le PC « rame ». Ce dernier argument est totalement faux, de 1, c’est Windows qui « rame » et de 2, l’électronique n’a pas baissé en performance depuis sa première utilisation. L’industrie tente de faire culpabiliser les utilisateurs de Windows. Il parait anormal pour le commun des utilisateurs de ne jamais avoir eu un virus, le moindre soucis technique, de forts ralentissements et nombreuses réinstallations. Le marché au complet est basé sur cette théorie. Faire croire que… Et oui, sachez que d’autres solutions existes et elles sont souvent bien plus adaptées.

L’hardware est une part importante de l’informatique mais le support logiciel l’est d’autant plus. Les facteurs de ce dernier sont trop peu étudiés. Je n’irai blâmer personne car comme je le dis, tout est organisé pour faire croire. Par contre, qu’il n’admette pas les réflexions présentées, c’est peine perdue, on l’a déjà trop lobotomisé.

Conclusion, c’est inévitable mais arrangeable. Si vous voyez ce que je veux dire. Non vous ne voyez pas ?

http://www.hardware.fr/articles/778-14/comparatif-geant-168-processeurs-intel-amd.html

Commentaire

  1. Par Carabini

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.