Par quel moyen l’usb est-il rétro-compatible ?

Question bête que je me posais le week-end dernier : comment peut-on brancher un câble usb 3.0 dans un connecteur 2.0 ? Je n’y avais jamais réfléchi auparavant et en schématisant le passage d’une norme à une autre, donc l’augmentation de la bande passante, je ne voyais qu’un moyen d’y parvenir, soit modifier physiquement le câblage. Étais-je sur la bonne route ? Il y a t-il une histoire de vitesse de contrôleur ? Un nouveau métal supra-conducteur ? Un peu de lumière pour clarifier cette obscure technologie…

Sans rentrer dans les détails du standard usb et sa genèse (Wikipédia en dira plus), attardons nous directement sur le schéma d’un port de seconde génération, strictement identique à son grand frère.

schema_usb

Précisons que l’usb 1 et 2, peuvent délivrer un maximum de 500ma. Vous aurez remarqué que nombreux disques durs externes auto-alimentés, utilisent deux connecteurs. Ce n’est pas pour une question de vitesse comme on pourrait le croire, mais simplement pour l’alimentation.
Inutile de rabâcher ce que vous apercevez sur le dessin, répétons plutôt que la norme usb 2.0 suit le même schéma physique et électrique que son précurseur. Comment sommes-nous donc passés d’un débit théorique de 1.5Mo/s à 60Mo/s ? Passons cette question pour le moment.

 

Level Up

Avant de dévoiler tous les secrets de l’usb 3.0, étudions comme précédemment un simple schéma.

USB_3_receptacle

On distingue immédiatement deux séries de connecteurs. En violet, nous retrouvons les 4 anciennes broches puis une nouvelle rangée en rouge, dotée de 5 broches. Un port usb 3.0 compte donc 9 connecteurs, il peut fournir jusqu’à 900ma et annonce un débit de 600Mo/s. Ce qui est intéressant maintenant, c’est de comparer la position de tous ces connecteurs avec la précédente norme. On y voit beaucoup plus clair sur cette photo.

En réalité, on s’aperçoit que les nouvelles broches sont positionnées en plein dans le détrompeur. Toute l’ingéniosité réside dans ce procédé. Imaginez un clé usb 2.0 que vous branchez dans un port de dernière génération. Celle-ci n’exploitera que les anciens connecteurs et aucun contact ne sera possible avec la nouvelle rangée. Prenons une clé usb 3.0 que nous branchons dans un connecteur 2.0, le constat est le même. La rétro-compatibilité est ainsi assurée.

Retour au passage entre l’usb 1 et 2 qui n’a pas donné lieu à de modifications du connecteur. Pour rester concis, seul le contrôleur, chargé de communiquer entre le périphérique et la carte mère s’est vu amélioré. D’abord l’électronique elle même, par une augmentation de la fréquence par exemple, puis une évolution du protocole.

Je ne peux m’empêcher de songer à l’avenir de l’usb et il parait difficile dans le futur de rajouter des connecteurs. Peut être pourra t-on augmenter la vitesse du contrôleur comme cela a été fait entre les deux premières normes, mais à un moment ou un autre, l’électronique imposera ses limites.

 

Illustration de l’article par Creative Tools

Commentaires

  1. Par Lorris

    Répondre

  2. Par BibiSky51

    Répondre

    • Par Nicolas

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : *