Radeon est à Tahiti

ATI vient de dévoiler sa nouvelle carte graphique haut de gamme, la Radeon HD 7970. 1 an après la sortie de la précédente génération, à quoi pouvez vous vous attendre ? Nouvelle puce, nouveau design, fonctionnalités… Puis, que vaut-elle face à ses concurrentes et ses petites sœurs ? On parlerait d’un prix de 500€. À vous de découvrir.

 
 

Aperçu de l’engin

architecture

Graphics Core Next, la nouvelle architecture, apporte plusieurs améliorations ainsi qu’une révision du traitement des données. Graphics Core Next comporte trois puces différentes, Tahiti pour les modèles 7900 (haut de gamme), puis Pitcairn et Cape Verde pour les 7800 et 7700.

Premièrement, la gravure passe de 40nm à 28nm, autrement dit, plus de transistors sur une même surface. La course habituelle. La grosse nouveauté réside dans le traitement accru des données de façon parallèle. Depuis la série HD 5000, ATI utilisait une architecture basée sur le VLIW (Very Large Instruction Word). Le but étant d’exécuter plusieurs opérations d’un seul coup. Ici, c’est l’inverse, l’architecture est de type scalaire. Concrètement, auparavant (série HD 6000) une unité de calcul contenait une grosse unité SIMD (Single Instruction on Multiple Data). Celle-ci traitait 4 instructions par cycle. Aujourd’hui, une unité de calcul Tahiti se compose de 4 petites unités SIMD qui traitent 1 instruction par cycle. En pratique, les performances d’une telle architecture dépendent de la nature des données à traiter (scalaires ou vectorielles).

 

Parmi les nouveautés, vous retrouvez du HDMI 1.4 (flux vidéo 3D en 1080p à 60Hz), une gestion indépendante de chaque flux audio (typiquement, un son différent sur plusieurs écrans) ainsi que l’implémentation d’un encodeur matériel H264 (aux développeurs d’en tirer parti).

Notez également l’ajout de la technologie ZeroCore Power, celle-ci permet de placer le GPU en veille profonde et de faire tomber la consommation à moins de 3W pour une HD 7970. En pratique, dès que l’affichage n’est plus utilisé (écran en veille par exemple), ZeroCore Power s’active. Ce système s’avère avantageux pour quelconque machine qui doit rester allumer sans forcement disposer d’affichage. Hardware.fr donne l’exemple des HTPC où la technologie prend tout son sens.

Revenons aux cartes. Par rapport à la GTX 580 (grosso-modo 20% moins performante), la HD 7970 consomme 30W de moins (soit 230W) et la température baisse de 8°C (80°C) en full. De bons résultats car généralement, ces valeurs augmentent avec les performances.

 

Place aux bench !

Qu’est ce que tout ce charabia donne en pratique ? Voici une moyenne sous forme d’indice, d’un ensemble de benchmarks.

 

On ne cesse de comparer la HD 7970 àau fleuron e Nvidia la GTX 580, vous apercevez que la Radeon dispose d’un gros avantage (heureusement peut être). Cependant, c’est bien beau ces graphismes qui indiquent des performances mais ça revient à comparer la puissance d’une Porche avec celle d’une Clio. En ajoutant une seule variable, le prix, ça devient tout de suite plus intéressant :). Le ratio le plus faible est le meilleur.

graphique

Ce graphique « home made » représente la division des indices du graphique précédent en 2560*1600px avec une moyenne des prix de chaque carte.

 

Vous remarquez immédiatement que plus on descend dans les prix, plus le ratio tend vers 1. Le CrossFire de HD 6870 offre donc le meilleur ratio prix/performance. Pour rester tout de même correct côté puissance, il faudra grimper un peu dans les modèles. Dommage que le test de HDF n’intègre pas un CrossFire de HD 6950 car c’est justement ce bundle qui me semble le plus intéressant pour des jeux hardcore. En théorie, il atteint 110 de performance (par rapport au tableau de HDF) pour moins de 500€. Les performances sont donc 14% plus élevée que la nouvelle HD 7970 pour un prix légèrement plus faible. Que penser ?

C’est une vraie jungle dans laquelle il est difficile de trouver des repères. Les applications très lourdes ou les jeux avec les graphismes aux plus haut, nécessitent quasi-obligatoirement deux cartes. La HD 7970 offre de belles performances pour une consommation, un bruit et une chauffe maîtrisés (c’est d’ailleurs l’avantage d’une seule carte face à deux car elles doublent tout). La HD 7970 est entre les performances « d’une mono carte » et d’un « duo ». En pratique, elle ne sera pas capable d’exécuter seule les tâches les plus ardues mais sera extrêmement à l’aise sur des jeux gourmands en haute qualité par exemple.

Il faut savoir que les jeux actuels n’arrivent pas à saturer les couples de cartes à plus de 600€ pour une définition de 2560*1600px et moins.

 

La HD 7970 s’adresse clairement à un public donné et sera utile sur du triple écrans. Au tour de Nvidia de nous faire rêver.

 

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.