Sortez les pinces-nez, ça pu l’arnaque par ici

Pendant ce temps, sur le salon IRC du blog :

[15:30] nicolas: eh pour de vrai j’ai un article en préparation !
[15:30] Charpy: incroyable
[15:30] Charpy: hallucinant
[15:32] jambon: il y a environ 20 articles en attente sur le site
[15:33] jambon: le plus vieux parle du tout nouveau port ISA
[15:34] nicolas: merci pour l’encouragement >>

Grosse ambiance dans l’arrière boutique comme vous pouvez le voir. C’est vrai que j’ai un peu tardé à sortir un nouveau billet, puis l’idée de battre mon funèbre et précédent record d’inactivité ne me réjouissait qu’à moitié. C’est donc avec un acharnement qualifié d’obsessionnel selon mon médecin, que j’ai entrepris la rédaction de ce billet. Ouvrir mon bloc-note s’est transformé en un geste douloureux, je ne voulais affronter la page blanche, je ne savais pas par où commencer.

Puis la veille du jour de l’an, voilà avec quoi le postier arriva…

 

Cotisons-nous pour offrir du vrai staff à Intel

quelpigeonetesvous

Par où commencer… le pigeon tiens. Nan vraiment j’admire la sobriété de l’opération et le degré d’humilité de la part des guignols qui ont pondu ce tableau.

Donc procédons tout de même à un petit rappel pour les derniers bouchés de l’oreille : la grand-mère, la chieuse de voisine, le chien qui gueule à tout va, ton ami d’enfance et le facteur qui vient de s’étaler la figure; tous, on s’en carre de savoir combien de cœurs aura votre prochaine machine de guerre. De nos jours, même les portables les moins onéreux du marché disposent dans le pire des cas de deux cœurs logiques, aka Celeron. Ouais, souvenez-vous (je me permets ce genre de rappel depuis le temps), nous différencions core vs thread. Autrement dit, combien de CPU contient physiquement le processeur, contre le nombre de cœurs reconnus par le système d’opération.

Autrement, depuis quand les réseaux sociaux – déjà depuis quand classe-t-on cette merde dans une catégorie d’usage spécifique – nécessitent un core i5 ? Un i5 4570 c’est 1.4 milliards de transistors, quatre CPU cadencés à 3.2GHz et 20 unités GPU. Soit le double de transistors du premier i7 920 commercialisé en 2008. Traduction, de quoi foutre la misère totale à votre smartphone déjà 6 fois trop surdimensionné pour s’amuser à ajouter des pouces sur une page bidon. On respire.

Mais la meilleure blague reste surement la ligne « concevoir son propre site web ». Notepad tourne uniquement sur octo-core ! Sérieux, leur site web doit être très balèze car j’en connais qui programment sur des CPU no-name récupérés à la déchèterie y’a 8 ans de ça. N’est ce pas Jambon.

 

Clack Clack Clack Clack

Récemment un pigeon ami à moi s’est offert un clavier mécanique. Oui vous savez, ces instruments de haute précision équipés d’interrupteurs munis d’un ressort. Alors là vous vous questionnez sur votre clavier, comment qu’il fonctionne et quels sont les intérêts de balancer 80 à 200 boules pour écraser ses doigts sur du plastique et obtenir au final les mêmes caractères à l’écran.

Petit rappel initial : les claviers mécaniques, malgré leur prix et leur bruit importants, disposent de nombreux avantages sur les claviers à membrane classiques. Citons notamment la durée de vie sans commune mesure (et la possibilité de remplacer chaque touche individuellement en cas de panne), la précision (un bruit permet de comprendre à quel moment exactement la pression de la touche est prise en compte), le retour des touches à vitesse plus rapide et variable suivant la proximité avec la main […] – tomshardware.fr

Donc en résumé vous écrirez plus précisément, oui oui. Puis pétez une touche si ça vous amuse, on peut la changer individuellement (si c’est pas merveilleux pour faire des mauvaises farces ça). Sans oublier le bruit qui vous permettra de déterminer à la micro-seconde près l’activation de votre grenade à fragmentation. Ça n’a pas de prix.

Mais bien sûr au préalable, il faudra déterminer quel type d’interrupteurs vous souhaitez bénéficier. Le principal fournisseur se nomme Cherry et propose trois grands modèles déclinés sous les appellations MX Red, MX Blue et MX Brown. A chacun ses usages, sa force de pression, sa distance d’activation, son bruit, bref toute une série de questions existentielles.

MX Blue (comme si vous n'aviez pas deviné)

MX Blue (comme si vous n’aviez pas deviné)

mx-blue-diagram

Commentaires

  1. Par Mout'

    Répondre

    • Par Nicolas

      Répondre

  2. Par oldscool29

    Répondre

  3. Par Charpy

    Répondre

  4. Par Pazns

    Répondre

  5. Par BibiSky51

    Répondre

    • Par Nicolas

      Répondre

  6. Par Clem

    Répondre

  7. Par guzz

    Répondre

  8. Par Chevro

    Répondre

  9. Par Doob

    Répondre

  10. Par coreight

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.