Tiens regarde, moi aussi j’ai trouvé un bon plan !

 

C’est l’été, c’est les soldes, c’est le moment de s’en mettre plein les poches. Non pas vous, mais ceux qui annoncent les fameux « bons plans » accompagnés des revendeurs orchestrant les opérations forcément.

 

-70% sur l’ensemble des lubrifiants

Notre cobaye : cette magnifique promotion (effective du 2 au 3 juillet 2013) permettant d’obtenir une Radeon HD 7970 au prix record de 274,90€ au lieu de 386,99€ (tarif qu’on retrouve effectivement chez un e-commercant concurrent). La salle d’autopsie est installée Rue Du Commerce, voir le plan du bloc opératoire pour plus d’infos.

 

rdc-promo-hd7970

Capture d’écran en provenance de la rubrique carte graphique.

 

Vous la sentez la giga-bonne affaire du siècle ? 110€ d’économie sur une HD 7970 made in Sapphire ! Qui irait cracher sur une telle réduction excepté Steve qui me rabâche pour la huitième fois « nan mais faut pas abuser de la société, on doit acquérir les choses à leur juste valeur quoi », hein qui ? Puis pour répondre à Steve, sache mon bonhomme que monsieur le revendeur récolte sans doute encore suffisamment de pesos pour nourrir sa pauvre femme et son enfant à moitié illettré. Je sais que tu n’en crois pas un mot mais attend la suite avant de te répéter une neuvième fois.

Milles-sabords, que pouvons nous apercevoir à droite de cette sublime carte graphique ? Oula, ça signifierait également que les jeux rapportent des sous même en étant gratuit ? On touche à une sacrée affaire mon capitaine.
Sans étaler les dossiers top secrets qui traînent dans les armoires blindés de l’agence intergalactique Horyax, on peut émettre plusieurs hypothèses. Il est en effet monnaie courante que des éditeurs de jeux concluent des partenariats avec AMD ou Nvidia, autant sur l’aspect développement (logos présents au lancement du jeu), favorisant ainsi certaines technologies, que dans la distribution de leur titre. Des accords qui doivent reposer sur de sacrées contreparties ou alors se gérer à coups de signatures sur gros chéquiers. Mais chut c’est top secret.

 

Le mythique chrono javascript

rdc-chrono

Traduction : grouillez-vous bande de moutons, il reste seulement 17h 27min 57s et 46 millisecondes pour jouir de notre bonté et renflouer – un peu – nos caisses au passage tout de même.

 

Ah mais attendez, vous pensiez que 274,90€ c’était le prix plancher, l’ultime limite avant de devoir déclarer faillite ? Détrompez-vous, on peut encore économiser au moins 10€ sans même ruiner le gérant. Je n’invente rien, voyez ce bon plan relayé par le Comptoir du Hardware (CDH) : HD 7970 3Go Sapphire Dual-X with Boost + 4 jeux à partir de 264,90€.

CDH_bon-plan-HD7970

Il s’agit bien de la même carte, chez le même commerçant avec en prime un super code exclusif. Preuve que malgré une réduction de 30%, le distributeur en sort encore gagnant…

Comme une odeur de bouzioufs

Attardons nous à présent sur l’annonceur. Le site CDH propose en l’occasion un code de réduction comme nous l’avons vu précédemment. Le lien pointant vers l’offre est inscrit en fin d’article et sa forme a de quoi interpeler :

En cliquant, nous sommes redirigés de manière transparente vers la page du produit. Si on analyse à nouveau le lien obtenu, un suffixe vient s’ajouter à la fin :

    #xtor=AL-67-70[lien_profond]-120001[zanox]-[1100175]

sheep

Un identifiant propre à CDH permettant d’identifier vraisemblablement la provenance du visiteur et surtout impératif au fonctionnement du système d’affiliation. Autrement dit, l’annonceur perçoit un pourcentage sur chaque vente de cartes graphiques. Combien ? Sans la moindre preuve j’avancerai la différence entre la promotion magasin et la réduction obtenue via le site annonceur, soit 10€.
On comprend mieux pourquoi cette pratique est si répandue. Avec un minimum de prospects visiteurs (près de 14 000 vues en 24h dans notre cas), les gains doivent s’avérer relativement juteux en comparaison à l’effort fourni. Il suffit ensuite de faire les éloges du produit et de défendre son deal dans les commentaires pour refourguer la came.

Bon après tout, il peut paraître légitime de rendre service à ses lecteurs en leur faisant économiser des sous. Bien sûr, mais cela ne doit-il pas s’effectuer de manière transparente ?

Là où le système est assez mesquin, c’est que l’annonceur se présente comme un site d’informations. Quand un mec tombe sur ce genre de news, il se dit cool, on nous met au courant d’une superbe réduction et ça semble un produit aussi fiable que performant d’après la description et les dizaines de commentaires. Oui mais derrière, l’annonce sert des intérêts financiers, difficile alors de juger la neutralité et la spontanéité de ce « bon plan ».

L’annonceur ne devrait-il pas spécifier clairement ou proposer une explication via une quelconque F.A.Q. comme quoi il participe à un programme d’affiliation ? Rien que par respect envers ses lecteurs, s’il les considère encore comme tel ? Je n’ai rien trouvé à ce sujet après 5 minutes de recherche. Ouai, parce que devoir parcourir tous les recoins du site pendant 1h, ça signifie selon moi que l’info ne cherche pas être mise en avant.

La tête à toto

Autre question que nous sommes en mesure de nous poser : toutes ces histoires de bons plans, concours et autres lots à gagner souvent mis à disposition par les sites spécialisés ne remettent-ils pas en doute leur indépendance ?

"Ok je vous mets un 10/10 en échange d'un chargement de sucettes"

« Ok je vous lâche un 10/10 en échange d’un chargement de sucettes goût fraise des bois. »

Lorsqu’un site organise un concours avec un fabricant, il semble évident qu’il entretient de bonnes relations avec ce dernier. Si par hasard le site monsuperpcdelamort.fr était justement en train de tester la dernière carte graphique du constructeur Asis et que celle-ci s’avérait décevante ; mettrait-il en péril son arrangement avec Asis lui ayant promis un PC complet à destination de ses lecteurs (petit coup de pub au passage), seulement pour une histoire de ventilateur bruyant ? Permettez-moi dans douter fortement.

Je reviens avec l’exemple ridicule des notes attribués à chaque fin de test. Citez une source ayant tamponnée moins de 4/10 à un produit, ou 2 étoiles sur 5, ou toutes autres équivalences… Je n’irai pas prétendre que ce n’est jamais arrivé, mais accordons pour dire que ça reste exceptionnel.

Donc, si monsuperpcdelamort.fr n’est pas foutu d’être franc car il risque de fâcher son pote Asis lui distribuant en avant-première les derniers joujoux du marché, comment doit-on considérer le reste ?

 

Ce billet s’applique évidemment à tous les autres secteurs de l’industrie, il suffit d’interchanger les noms et les intervenants…

Commentaires

  1. Par Julien

    Répondre

  2. Par Nicolas

    Répondre

  3. Par JibZ

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.