Tranche de Jambon : EFI, secure boot et compagnie !

Nouveau format et nouvelle plume, m’sieur Jambon prend la parole, exaspéré par le monde informatique qui l’entoure, exténué par la bêtise des constructeurs, à bout de nerf comprenez-vous. Je lui ai donc chaleureusement ouvert les portes de mon manoir pour qu’il y trouve refuge et puisse évacuer sa colère avant de choper un couteau à désosser et tranche le premier venu.

 

Tout le monde en a déjà entendu parler, l’UEFI célèbre successeur au bon vieux BIOS qui a introduit l’option « secure boot » ! Et malheur à celui qui la désactivera pour tenter d’installer une distrib’ Linux.

Vous voilà devant votre laptop Asus flambant neuf, bardé d’autocollants « USB-3 Top Speed », « Aluminium Tought » ou encore « Slim design », vous enfoncez alors votre clé live-usb Linux et vous démarrez votre ordinateur… Rien ne se produit.

En votre fort intérieur vous grommelez : « Qu’est ce que j’ai foutu avec Unetbootin ? J’ai dû faire une erreur, je vais donc réaliser une nouvelle clé ».

Vous vous exécutez et aussi sec vous retentez votre chance. Même constat accablant ! A nouveau vous pestez contre vous-même : « Comment puis-je être aussi con ! Je n’ai pas désactivé le secure boot. »
Vous savez, cette sécurité censée empêcher le démarrage d’un OS / périphérique non signé, autrement dit potentiellement vérolé. Bon en pratique ça fait surtout chier, puis ça bloque carrément le passage aux innocents pingouins.

Bref, vous corrigez ça immédiatement pensant déjà à la manière dont vous allez configurer votre bureau pour épater la galerie. Vous relancez l’ordi avec au coin de votre bouche le sourire de la victoire de l’homme sur la machine, mais rien n’y fait.
Bien décidé à ne pas finir comme un Sisyphe des temps modernes, condamné à faire et à refaire votre live, vous courrez tester cette clé usb sur votre ancestrale machine. Comble de l’ironie, tout fonctionne !

La tentation est grande

Soudain la rage monte en vous et … MESSATSU GOHADO !!!

Révélation

Finalement, en plus du secure boot à désactiver il fallait aussi cocher une étrange option dénommée CSM, comme en atteste ce cliché d’une rare qualité :

CSM-option

Je n’ai pas réellement compris ce que c’était, ni à quoi ça pouvait bien servir, je laisse donc le soin à nos illustres lecteurs d’apporter une quelconque explication.

Pissétou ?

Pas vraiment… Il faut dire que Asus nous a concocté un jeu de recherche digne d’un Gobliiins. La procédure ci-dessous s’applique au moins à la série Asus K56CB mais j’ai aperçu le même labyrinthe sur un modèle Republic of Gamer.

Voyez le screen ci-dessous illustrant l’ordre de boot du PC avec une petite particularité, le terme « UEFI » précédant la clé usb. En fait, par défaut l’ordinateur démarre les périphériques en mode UEFI, cependant il refuse de charger la clé. Enfin ça je l’ai compris après plusieurs dizaines de démarrages en tripotant les options…

wrong-boot-order

Simplement, il faut changer l’ordre des disques dans le menu « hard disk boot priority », puis placer la clé usb en première position.

bootprio

Grâce à cette manipulation, la clé peut désormais booter en mode « BIOS compatible ». Fin des prises de tête.

coconussttt

Voilà qui pourra – je l’espère – vous faire gagner du temps si vous rencontrez cette mésaventure.

Jambon

Commentaires

  1. Par Mefteg

    Répondre

  2. Par Thierry

    Répondre

    • Par Nicolas

      Répondre

      • Par Thierry

  3. Par Karagheuz

    Répondre

    • Par Nicolas

      Répondre

    • Par Jambon

      Répondre

  4. Par Lypik

    Répondre

  5. Par guzz

    Répondre

  6. Par Christiane

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Combien font (en chiffre) : * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.